Les marchands de Nouvelle-France se retrouvaient souvent au centre d’affaires criminelles. Voici trois cas, pris de trois fonds d’archives différents. En cliquant sur les liens, et en vous débrouillant comme pour une soirée meutre et mystère, vous verrez les pièces judiciaires, écrites en vieux français et pas très lisibles, mais bon …:

Le premier cas est une Enquête sur le cadavre du matelot Pierre Guillebert assassiné par Jean-François Duchesnay, marchand dans les côtes du gouvernement des Trois-Rivières, demeurant à Maskinongé, à la suite de la déclaration de René Ricoeur, capitaine du brigantin «Le Prosperant», échoué actuellement dans le Cul-de-Sac de Québec . – 24 octobre 1739 au 21 mars 1740

TL5,D1206, Collection Pièces judiciaires et notariales,BAnQ Québec

Le second cas est un procès ou un marchand est accusé de tentative de meurtre par..un autre marchand, sur la personne d’un tiers qui est commis (donc aussi marchand). Ce fait nous apprend qu’il y a eu deux Pierre de Lestage!

Procès entre Pierre de Lestage, sieur Despeiroux, marchand, au nom de son frère Pierre de Lestage, commis du sieur Desaulniers, marchand, plaignant, et Raymond Amiot, marchand, accusé de tentative de meurtre . – 31 août 1703 – 2 octobre 1704

TL4,S1,D692, Fonds Juridiction royale de Montréal BAnQ Vieux-Montréal

Le troisième cas oblige un marchand de Trois-Rivières à passer devant le Conseil Souverain (la Cour d’Appel du temps). Arrêt ordonnant d’assigner Saint-Claude, marchand habitant des Trois-Rivières, les nommés Chaussée, Lajeunesse, Lépine, Lecomte, Durand, Despoüy et Cailleau dans la cause de Louis Martin, présentement détenu dans les prisons de Québec et accusé du meurtre de Georges Tasset, habitant de Québec . – 17 septembre 1681 

P1,S28,P2467, Fonds Conseil souverain, Jugements et délibérations BAnQ Québec