(photo: Mario Goulet)

Les familles Ferland de Saint-Pierre ont contracté des alliances familiales avec les familles Goulet, et ce dès le 17ème siècle. Deux des quatre fils de l’ancêtre François Ferland et de son épouse Jeanne-François Milloir ont épousé des filles de Nicolas Goulet et Sainte Cloutier. Voici les notes contenues dans la brochure récemment publiée Du Poitou à l’Île d’Orléans-Tome 2, histoire des premiers Ferlan au Canada. La brochure est dusponible à la Maison des Aïeux, ou directement de moi-même (détails par courriel via info@claudeferland.com)

Jean-Baptiste

« Le deuxième fils du couple Ferland-Milloir se marie à l’âge de 25 ans, le 17 février 1710, avec Geneviève Goulet, fille de Nicolas. Ce dernier était arrivé à l’Île vers 1677, en provenance de Château-Richer. À l’île d’Orléans, les terres des Goulet étaient à environ 1 km à l’est de celle de Jean-Baptiste Ferland. Cependant, celle de Nicolas était voisine de la terre de Mathurin Blouard, de sorte que lorsque François et sa famille ont logé sur la terre louée de Roberge entre 1678 et 1684, terre voisine de celle de Blouard, ils ont inévitablement connu Nicolas Goulet et les siens.

Entre le mariage de Jean-Baptiste et le décès de François I, deux filles sont nées chez le fils, et la même année au surplus. En effet, Geneviève est venue au monde le 15 janvier 1712, et Madeleine le 29 décembre suivant! Pour la première, le parrain fut son oncle Antoine Ferland, et la marraine sa tante Hélène Goulet. Pour la seconde, le parrain fut Charles Paradis, et la marraine Ursule Ferland, tante du bébé, qui n’était pas encore mariée.

Les enfants de Jean-Baptiste et de Geneviève s’établiront à Saint-Pierre. »

 Gabriel

« C’était le cadet de la famille. Né le 13 octobre 1692, il avait seize ans au décès de sa mère en 1708. Il épousera en 1719 la soeur de Geneviève Goulet, Marguerite.

Comme on vient de le voir, la terre de Gabriel (lot no. 26) était celle dont ses demi-frères avaient la copropriété du temps de la communauté de biens de leur mère avec Jacques Paradis, son premier mari. Gabriel en devint propriétaire en 1710. Son épouse Marguerite Goulet devenait ainsi la voisine de sa soeur Geneviève.

Les enfants de ce couple se marieront à Saint-Pierre. André Ferland, maire de Saint-Pierre en 1979 lors des fêtes du Tricentenaire, descend de Gabriel. C’est devant sa propriété que fut placée la plaque commémorant l’arrivée de son ancêtre François.«