(photo-collection C.Ferland)

Nous disions dans le dernier article que Sainte-Élisabeth, par sa Municipalité, et par divers autres intervenants, a montré que le milieu local voulait conserver son ancien presbytère et si possible une partie de l’ancien couvent.

Mais il reste le dossier de l’église…

L’église est de 1953 avec une sacristie de 1906. L’édifice est à vendre par la Fabrique. Et ça presse.

Le Conseil Municipal travaille à l’examen des conditions d’un éventuel achat par la Municipalité dont le prix effectif (1$) n’est pas le principal élément en cause. Il y a de gros frais de réparations, et si le bâtiment est aménagé pour, par exemple, loger quelques organismes et permettre d’autres usages communautaires, il y a là aussi de gros investissements à faire.

Dans quelques semaines ou mois, il devrait y avoir une Assemblée publique pour expliquer à la population les tenants et aboutissants de ce projet. Il devrait sans doute y être question du coût d’un Centre Communautaire en complément ou en alternative à ce que l’église peut jouer comme rôle à cet égard.

Nous espérons personnellement que l’organisation de cette Assemblée Publique sera faite avec un soin particulier: bonne publicité et visibilité de la démarche, présentation claire des documents, etc. Elle sera cruciale pour le référendum qui va suivre.