Voyageurs et marchands

Blogue sur les explorateurs et les commerçants, de la Nouvelle-France à la Révolution tranquille

Repentigny, « couvoir » de voyageurs

On pense davantage à Terrebonne et L'Assomption comme paroisses d'engagements de voyageurs, dans l'ouest de Lanaudière. Terrebonne ayant été un centre de production de fournitures pour la CNO, et L'Assomption ayant accueilli les Leroux, Corry et autres à leur retour du Pays d'en-Haut, Repentigny est resté un peu plus dans l'ombre. Pourtant, dès l'arrivée du [Lire la suite]

28 avril 2017|Categories: Histoire, Voyageurs|Étiquettes: , , |

La fascinante histoire des voyageurs Lanoue

Dans les territoires du Nord-Ouest, le patronyme Cadien est porté par des familles métisses qui descendent du voyageur Pierre Lanoue dit Cadien le Gros Nez. Ce dernier fit une longue carrière dans le secteur du Grand Lac des Esclaves. Il est mentionné dans les journaux de postes de traite du début du 19ème siècle. Son [Lire la suite]

23 avril 2017|Categories: Histoire, Marchands, Voyageurs|

Maison en sursis

À Repentigny, au 509 Notre-Dame, une des plus vieilles maisons de Lanaudière (c.1749) voire même de la région de Montréal, loge le restaurant L'As de Coeur. Depuis quelques années déjà, des constructions multi-étage lui font de l'ombre. La valeur du terrain, considérable, rend inévitable qu'on la démolisse éventuellement. Pourtant, dans un dépliant de la Ville [Lire la suite]

4 avril 2017|Categories: À voir|Étiquettes: , |

Les voyageurs de Louiseville (Rivière-du-Loup en Mauricie)

Précisons tout de suite qu'un chercheur non averti risque de s'égarer s'il cherche des voyageurs (traite des fourrures) originaires de Louiseville. Quand cette ville a changé son nom de Rivière-du-Loup à Louiseville, le temps des voyageurs était à peu près révolu. Se sont embauchés en se disant de Rivière-du-Loup plusieurs centaines de braves jeunes gens, [Lire la suite]

20 mars 2017|Categories: Non classé|

Les premiers marchands de Bayolle

Bayolle, nom populaire de Sainte-Élisabeth de Joliette, fut pendant longtemps le lieu d'approvisionnement des habitants d'un vaste territoire englobant Saint-Thomas, Sainte-Mélanie et Saint-Ambroise. Les marchands de Sainte-Élisabeth ont profité, au cours de la première moitié du 19ème siècle, du "boom" de colonisation de ces autres paroisses. Joliette, pour sa part, n'eut son premier magasin que [Lire la suite]

7 mars 2017|Categories: Histoire, Marchands|Étiquettes: , , |