Voyageurs et marchands

Blogue sur les explorateurs et les commerçants, de la Nouvelle-France à la Révolution tranquille

Quelques marchands de Berthier, autrefois

Avant que Joliette devienne le premier lieu de commerce de Lanaudière, L'Assomption et Berthier connurent une prospérité marquée grâce au troc grains contre marchandises générales. Voici quelques-uns des marchands dont j'ai analysé une partie des opérations. Prisque Paquet, originaire de l'île d'Orléans, et parent avec les Ferland du même endroit, a été un des marchands [Lire la suite]

22 juin 2017|Categories: Histoire, Marchands, Non classé|Étiquettes: , |

La Compagnie du Nord-Ouest

Peu d'entreprises canadiennes ont connu une histoire aussi épique que la fameuse Compagnie du Nord-Ouest (CNO), qui pourtant dura moins de 50 ans (1779 à 1821). Or, savez-vous qu'elle a été ressuscitée il y a quelques décennies par la Cie de la Baie d'Hudson? Elle possède des magasins dans le Nord-Ouest canadien. Ce sont surtout [Lire la suite]

19 juin 2017|Categories: Histoire, Marchands|Étiquettes: , |

1944: une future maman magasine

À la Société d'Histoire de Joliette, il y a quelques années, madame Claire Saint-Aubin, alors Présidente, me signalait un document extraordinaire (que je me suis procuré sur place) dont elle avait des exemplaires en vente. Il s'agit d'un numéro spécial de L'Étoile du Nord, du 7 septembre 1944, 3 mois avant ma naissance. En plus [Lire la suite]

1 juin 2017|Categories: Histoire|Étiquettes: , |

La dynastie commerciale des Archambault

Dans le sillage des Ducrocher, Leroux, Bruguier et Beaupré, L'Assomption a vu plusieurs Archambault prospérer dans le commerce assomptionnais au cours du 19ème siècle. L'historien Christian Roy en présente quelques-uns dans Histoire de L'Assomption (1967) , pages 321-322 et 441-442. Cette lignée commerçante, qui commence avec Laurent Archambault ayant boutique sur la rivière L'Assomption, se [Lire la suite]

19 mai 2017|Categories: Non classé|

Une goélette-magasin à Saint-Sulpice

Un marchand de Québec, décédé à Trois-Rivières en 1745, aurait eu un magasin à Saint-Sulpice sous le régime français! Le Dictionnaire Biographique du Canada en témoigne: François Perrault possédait, outre son magasin de Québec, des comptoirs à Trois-Rivières, aux forges du Saint-Maurice et à la paroisse Saint-Sulpice, près de Montréal. On y trouvait une grande [Lire la suite]

16 mai 2017|Categories: Histoire, Marchands|Étiquettes: , , |