Patrimoine et histoires d'ici

Blogue traitant du patrimoine bâti du Québec et de l'histoire socio-économique de l'époque de la Nouvelle-France jusqu'à la Révolution tranquille.

Histoire d’un pâté de poulet…judiciaire.

Sur la famille de ma mère, les Drainville/De Rainville, j'ai des notes de recherche sérieuses. Celle-ci, qui vient de Mona Andrée Rainville , est par contre amusante et particulièrement imagée. Elle concerne une fille de l'ancêtre Paul de Rainville, Marie, épouse de Nicolas Bellanger, du vieux Beauport. "Ainsi, en 1695, son voisin Pierre MOREL s'insinue contre [Lire la suite]

8 août 2018|Categories: Histoire|

Un jeune homme très honnête

Le 30 juin 1692, une affaire cocasse était réglée par le Conseil souverain de Québec. Elle concernait une cassette, contenant la coquette somme de 1000 livres (valant disons 10 paires de boeufs, ou encore une pleine garde-robe de dame), qu’une certaine Françoise Roussin aurait donnée avant sa mort, survenue en décembre 1691. Transcription du texte [Lire la suite]

4 août 2018|Categories: Histoire, île d'Orléans|

Une histoire de chemin et de moulin

Dans la paisible Nouvelle-France du début du 18ème siècle, quelques "chicanes" survenaient de temps à autre. En voici une où la paroisse de mes ancêtres Ferland paraît plutôt mal. Le 10 octobre 1707, le Conseil souverain prend une mesure pour régler un différend entre Jean Côté, de la paroisse Saint-Pierre, en l'île Saint-Laurent (D’Orléans) et [Lire la suite]

19 juillet 2018|Categories: Histoire, île d'Orléans|

Dans la maison de Marguerite Ferland

Marguerite Ferland, fille de l’ancêtre immigrant François Ferland, a épousé en 1698 Martin Côté fils de Mathieu Coté et d’Élisabeth Gravel. Le couple demeurait sur la terre no. 43 (terrier de Léon roy) à environ 12 arpents à l’ouest de l’église de Saint-Pierre, île d’Orléans. L’inventaire au décès des biens du beau-père de Marguerite (le [Lire la suite]

12 juillet 2018|Categories: Non classé|

L’Île D’Orléans, 1681-1689: un fermier moderne (dernier de 3)

Gabriel Gosselin, on l'a vu dans le dernier article, possédait à St-Pierre (île d'Orléans) un belle ferme de 60 arpents en valeur. La surface de sa concession était plus grande, vu la nécessité de conserver une partie en forêt. Mais la plupart des habitants de St-Pierre avaient entre 15 et 20 arpents en valeur, et [Lire la suite]

5 juillet 2018|Categories: Histoire, île d'Orléans|